Equipe 2018

Un petit mot de chaque membre…


Camille.png

Depuis longtemps les projets de solidarité m’attirent et lors de mon arrivée à l’INSA l’association Ins’India m’a tout de suite plu. Au-delà de soutenir un projet solidaire c’est aussi un formidable travail d’équipe, une année pendant laquelle nous évoluons ensemble, partageons une expérience unique. L’idée d’une permanente évolution est stimulante, nous sommes toujours à la recherche d’idées afin de récolter des fonds pour soutenir notre projet mais pas que : nous apprenons beaucoup lors de cette année et de notre voyage, le partage et la sensibilisation à la culture indienne auprès de nos amis, de nos familles, d’élèves, ou encore d’enfants est aussi l’accomplissement de notre projet. Je suis sûr que cette expérience sera très enrichissante pour nous tous sur de nombreux points et nous apportera une autre vision du monde. Le projet me touche particulièrement car il répond à des sujets qui me tiennent à cœur : l’éducation pour tous et la réduction des inégalités. Je suis fière de faire partie de cette aventure et de cette équipe, j’attend avec impatience la concrétisation de cet échange !

Camille Lambert -Présidente
Etudiante en 3ème année de Génie Mécanique et Automatique

 


Ambroise.png

S’engager dans une association de solidarité internationale est une expérience forte et très enrichissante. Elle nous permet d’ouvrir nos horizons culturelles tout en nous contribuant, à notre échelle, à l’amélioration des conditions de vie d’une population.

Je suis fier de pouvoir co-diriger ce projet qui me tient très à coeur. Nous interviendrons auprès d’une population particulièrement démunie et rejetée. Construire une salle de classe en plus à la Darbari Waldorf School, c’est pérenniser une école qui permettra aux enfants de toutes les castes d’accéder à l’éducation et d’avoir des perspectives d’avenir.

Ambroise Mahé – Président
Etudiant en 3ème année de Génie Civil et Urbain

 


Hugues.png
Participer à la construction de ce projet est pour moi une chance extraordinaire. Faire partie d’une équipe de 12 étudiants surmotivés pour mener une action solidaire à l’autre bout du monde est quelque chose que je voulais faire depuis longtemps. La découverte d’une nouvelle culture, les rencontres et les moments de partage m’offriront d’excellentes leçons de vie. Apporter une aide financière ainsi qu’une présence chaleureuse à ce qui en ont le plus besoin sera pour moi une réussite personnelle.

Hugues Wagnon – Trésorier
Etudiant en 2ème année STPI (Sciences et technique pour l’ingénieur)

 


Laurine.png

J’ai toujours voulu participer à un projet comme celui de l’Ins’India. La solidarité internationale est un élément essentiel dans la société de nos jours. C’est important pour moi de prôner des valeurs de solidarité et d’échange à travers le monde. Bien plus qu’un voyage ou une aide financière, pour moi ce projet permettra de faire évoluer chacun d’entre nous, y compris les Indiens que nous rencontrerons. Partage, enrichissement et découvertes sont maîtres mot de cette aventure. Ce projet me permettra de tisser des liens forts avec des enfants de culture différente: je suis sûre qu’ils m’en apprendront bien plus que je ne leur en apprendrais.

Laurine Racinet – Trésorière 
Etudiante en 3ème année STPI (Sciences et technique pour l’ingénieur)

 


Alex.png

J’ai eu l’occasion de travailler avec une association humanitaire qui intervient dans un village au Burkina Faso lorsque j’étais au lycée. Je les aidais pour organiser leurs événements mais je ne faisais pas partie de l’équipe qui partait sur place. Je ne compte pas mon temps lorsqu’il s’agit de travailler pour soutenir un projet en lequel je crois, qui plus est lorsque j’estime et que j’apprécie les personnes avec qui je travaille. Le problème des castes en Inde est un sujet sérieux qui me touche beaucoup, c’est pourquoi j’ai tout de suite adhéré aux objectifs de l’Ins’India : aider les enfants des castes les plus basses.  De plus, partir en Inde est une expérience unique ! J’ai hâte de pouvoir échanger avec les personnes présentes sur place et de rapporter en France ce qui sera, j’en suis certain, une superbe expérience.

Alexandre Bonnin – Pôle événements
Etudiant en 3ème année d’Informatique

 



Josu.pngJ’ai toujours été sensible aux inégalités présentes dans le monde, et en arrivant à l’INSA, j’ai entendu parler de l’Ins’India : une association qui récolte des fonds toute l’année pour aller réaliser un projet auprès d’enfants indiens.
Construire une salle de classe pour la tribu Bîhl afin que des enfants puissent être scolarisés est un projet qui me tient à cœur. En permettant à ces enfants d’avoir accès à l’éducation on leur permet de devenir plus indépendants et libres de leurs choix.
Cela sera donc un accomplissement personnel que de venir en aide à une population qui en a besoin et de pouvoir me sentir réellement utile.
Je suis sûr que les personnes que je vais rencontrer là-bas m’apporteront aussi beaucoup et que ce sera un magnifique moment d’échange, j’ai hâte de découvrir la culture indienne.

Josua Pannier – Pôle événements
Etudiant en 2ème année STPI (Sciences et technique pour l’ingénieur)


Philaë.pngJ’ai voulu me lancer dans l’aventure Ins’india car c’est une expérience unique et enrichissante sur tous les points. C’est d’abord un très beau travail d’équipe tout au long de l’année pour récolter des fonds. C’est ensemble que nous réussirons à aboutir à nos objectifs. Puis, le meilleur restera la concrétisation du projet sur place, nous apporterons notre aide à la construction d’une salle de classe pour des enfants d’une caste défavorisée, un projet qui me tient à coeur puisque l’on sait à quel point avoir accès à l’éducation est important. Cela sera aussi un moment de partage avec les enfants tant culturellement que humainement, je suis certaine qu’ils ont beaucoup à m’apprendre.

Philaë Louin – Pôle subventions
Etudiante en 3ème année d’electronique et informatique industrielle

 


Eva.png

L’Ins’India est à mes yeux une opportunité de s’investir dans un projet de Solidarité Internationale tout en participant à la vie associative qui fait la force de notre école.
Notre projet va se construire tout au long de l’année grâce aux compétences et expériences de chacun.e d’entre nous. Son aboutissement: la construction d’une salle de classe pour les enfants Bîhls du désert du Thar, possède une dimension inter-culturelle très forte qui me tient énormément à coeur. Découvrir, partager des moments de vie, dans un environnement totalement nouveau avec des amis et des inconnus, s’enrichir de se mélange: c’est l’Ins’India.

Eva Guillemot – Pôle subventions
Etudiante en 2ème année STPI (Sciences et technique pour l’ingénieur)

 


Baba.pngParmi toutes les associations possibles et imaginables à l’INSA, j’ai décidé cette année de m’engager dans l’aventure Ins’India. J’ai découvert cette association l’année dernière et j’ai directement adhéré aux principes et aux valeurs. Monter un projet de bout en bout est un défi personnel que j’avais envie de relever, de plus la dimension interculturelle et échange m’attirait beaucoup.
En participant à ce projet, j’espère offrir la possibilité à des enfants souffrant de discriminations des castes supérieures d’accéder à l’éducation. Cependant, conscient du faible impact que nous allons avoir sur place, je pars avant tout pour découvrir une nouvelle culture et vivre une expérience unique aussi bien d’un point de vue enrichissement personnel que humain.

Baptiste Lestienne – Pôle subventions
Etudiant en 2ème année STPI (Sciences et Techniques pour l’Ingénieur)


Gaëlle.pngFaire partie de l’équipe 2018 de l’Ins’India est pour moi une véritable opportunité. Je suis impatiente à l’idée de consacrer une année entière à un projet de solidarité internationale comme celui-ci, et d’apprécier son aboutissement final en nous rendant sur place en Inde.
Ce projet au Rajasthan me tient particulièrement à cœur. J’espère pouvoir venir en aide aux enfants Bhîls en leur donnant la possibilité d’aller à l’école et en leur offrant un avenir plus serein. Au delà, de l’aspect matériel que nous pourrons leur apporter en construisant une quatrième salle de classe, je pense aussi que chacun d’entre nous sortira plus riche de cette expérience avant tout humaine. En effet, les moments d’échanges et de partages que nous vivrons avec les enfants et les membres de cette communauté seront bénéfiques tant pour eux que pour nous.

Gaëlle Sarrault – Pôle subventions
Etudiante en 3ème année de Génie Civil et Urbain


Enguerrand.pngJ’ai saisi l’opportunité de pouvoir m’investir dans une cause qui me tient à coeur en rejoignant l’Ins’india. La vision et la philosophie que porte l’association d’année en année m’a tout de suite parlée. L’Ins’India  est remplie d’énergie et de dynamisme, son jeune âge nous offre la possibilité de créer et d’innover. La réalisation d’une salle de classe dans le désert du Thar  est pour moi un projet rempli de sens, répondant à un réel besoin , et qui correspond aux valeurs de notre association. Ce projet aura un impact fort aussi bien sur le quotidien des personnes que nous aidons que sur ma propre vie. Faire partie de cette aventure ne s’arrête pas à la collecte de fonds, une expérience humaine inoubliable nous attend en Inde, cela me permettra d’apporter une dimension humaine basée sur l’échange et le partage.

Enguerrand Leclerc – Pôle Voyage
Etudiant en 2ème année STPI (Sciences et Techniques pour l’Ingénieur)

 


Léna.pngEn postulant à l’Ins’India j’ai voulu sortir de ma zone de confort et découvrir par moi même ce qu’était la solidarité internationale en y prenant part. C’est l’occasion pour moi d’aller jusqu’au bout du terme “solidarité” et de découvrir mes champs d’actions possibles et mes limites en tant qu’étudiante française.
Ce qui m’a beaucoup motivée pour me lancer dans ce projet c’est la perspective de créer un véritable échange culturel avec les habitants locaux et les enfants de l’école de Darbari. Ce voyage, c’est l’occasion de découvrir une culture plus éloignée de la mienne et qui nécessite un travail sur soi de tolérance, et d’acceptation de l’autre.
Bien sur, l’envie d’aider et de faire son possible pour des populations qui subissent des inégalités racistes m’a aussi motivée. La construction de la salle de classe permet d’agir matériellement sur place et c’est pour moi un aspect non négligeable du projet car c’est ce qui permet de faire avancer concrètement les choses et de scolariser plus d’enfants.

Lénaïg Sautereau – Pôle communication
Etudiante en 2ème année STPI (Science et Technique pour l’Ingénieur)


 

Publicités